Ana Rosado

Her love for aesthetics has led her into doing a BA in Landscape Architecture and her interest in words is why she has decided to add a BA Journalism to her formal education. Recently, she has finished a Master degree in Fashion Journalism at London College of Fashion. Creativity is what inspires Ana to write and the reason she is always eager to find out more about good, intelligent design.

Le Minigarden et des plantes d’intérieur pour une plus belle maison

Le Minigarden et des plantes d’intérieur pour une plus belle maison

Une maison avec des plantes est sans doute plus belle et accueillante. Lorsque vous ouvrez la porte de votre maison, la vision d’un être vivant — même non-pensant — est rassurante et les couleurs vives des fleurs ou des feuilles, apportent de la joie dans une journée grise et ennuyeuse. Comme j’ai lu quelque part, avoir des fleurs à la maison nous fait croire qu’il est possible de faire grandir quelque chose dans l’endroit où nous avons choisi de vivre — une idée magnifique et vraie. Même si une seule plante est une étape vers une vie familiale plus agréable, ne restez pas à ce geste solitaire et donnez le champ libre à votre imagination: avec le Minigarden les combinaisons sont nombreuses et toutes merveilleuses.

Comme la gamme des possibilités de décoration est grande, le plus important est de choisir une source d’inspiration: une couleur, un thème, une image. Tout est valable. Après avoir choisi les espèces qui complètent mieux la division que vous voulez décorer et avec l’aide des modèles Minigarden, vous pouvez jouer avec la disposition et le nombre de plantes.

Fleurs et couleurs: la recette plus simple

Nous allons commencer par une idée simple: des plantes à fleurs colorées. Les plantes sont une source de luminosité et de couleur dans la maison. Si vous préférez organiser la plantation par couleurs, en gardant l’élément fleuri sur le même ton, il suffit de choisir des différentes espèces avec des pigments similaires.

N’oubliez pas qu’il est nécessaire que toutes les plantes fleurissent en même temps afin de créer un effet plus dramatique. Dans les tons de violet, la Violette Africaine, les Oxalis — plus connues sous le nom trèfle — les Maracas Porphyrocoma et le Gloxínias. Ces plantes ornementales fleurissent tout au long de l’année, sauf la Oxalis que fleurit d’août à novembre. En tons de feu, ils existent le Columneia Microphylla, le Geranium et le Begónia.

Décorer avec des feuilles

minigarden-basic

Les fleurs ne sont pas le seul aspect intéressant des plantes. Ses feuilles présentent aussi des couleurs et des formats beaux et permettent de créer un espace caractérisé par la constance du vert et par la dynamique des feuilles. Les fougères de jardin sont incontournables: le connu Fougère Nid d’Oiseau et le Fougère Boston ont des formats complètement différents et sont très utilisés comme plantes d’intérieur. Le Chlorophytum Comosum, ou Plante Araignée, est un autre exemple d’une plante ornementale utilisée à cause de ses feuilles rayés en vert clair et vert noir. Finalement, je suggère l’Hypoestes parce que ses feuilles variées ne sont pas verts.

La force des plantes succulentes et des cactus: un espace sculptural

Les succulentes et les cactus, grâce à leurs formes intéressantes, sont des éléments essentiels pour transformer une place dans un lieu élégant. Peu de personnes décident d’explorer ce domaine de la botanique, mais, au-delà de l’originalité, ces plantes assurent aussi une image inattendue et magnifique. Les plantes succulentes et les cactus sont comme des sculptures et la majorité est de couleur neutre, ce que permet d’être plus audacieux  avec d’autres parties de la décoration.

corner-columnLe Rhipsalide à baies est une plante étonnante avec des avec petites branches qui peuvent se développer jusqu’à devenir des longues tiges —

au cours du printemps, la couleur verte des tiges est accompagnée d’une floraison blanche. La Jade est une excellente addition à votre mur de succulentes. Ses feuilles ovales, empilés les uns sur les autres, sont une construction naturelle brillante que en hiver et au printemps, sont accompagnés par de fleurs blanches. L’Aloe Vera est populaire, mais pas toujours dans le potager, toutefois, ses feuilles en vert-gris rendront cet ensemble moins monotone. Finalement, vous pouvez ajouter à votre potager sec l’Echeveria: la Reine de ce groupe. L’Echeveria est également connu sous le nom de Pierre Vivante et la disposition de ses feuilles succulentes explique l’origine de son nom.

Décorer avec le Minigarden est une joie à cause de la flexibilité que les modules vous offrent. Il y a plusieurs exemples brillants de ce qui peut être fait avec le Minigarden Vertical et le Corner, pour rendre plus audacieuses les divisions de la maison: une seule ligne en hauteur avec le Minigarden Corner aux quatre coins de la pièce ou un mur de séparation entre des différents environnements avec le Minigarden Vertical sont juste deux suggestions.

Effacez la frontière entre l’intérieur et l’extérieur et profitez de la liberté de décorer des salles ambiguës.

Manuel Rodrigues – le créateur du Minigarden

Manuel Rodrigues – le créateur du Minigarden

Manuel Rodrigues, né à Guilheiro, municipalité de Trancoso, est la tête créative qui soutient le Minigarden. En plus d’être un entrepreneur de succès dans différents domaines — industrie, commerce, services et agriculture — Manuel Rodrigues est passionné par la nature, un goût qu’il nous assure avoir dès sa naissance. Pour lui, le contact avec les plantes est aussi naturel que son esprit curieux et son regard incisif, dès qu’il était un enfant quand il allait sur le terrain pour cultiver la terre.

Bien qu’il soit le créateur du Minigarden, Manuel Rodrigues ne se considère pas un inventeur, mais une ‘personne qui aime les gadgets’ qu’à l’âge de 12 ans a parti à Lisbonne pour y étudier et travailler. Sa vie professionnelle est marquée par l’organisation, une caractéristique qui lui a placé à l’avant-garde de l’entrepreneuriat grâce aux solutions qu’il a créé pour améliorer l’efficacité des procédés industriels. C’était la curiosité innée et un goût presque génétique pour la nature, qui l’a amené à commencer une autre aventure au moment de sa retraite: le Minigarden.

Dans une salle à la résidence officielle du projet, entouré de plantes en Minigardens, Manuel Rodrigues m’a parlé de son parcours et de ses idées futuristes pour l’Urban Green Revolution

Ana Rosado: Pouvez-vous nous raconter l’histoire derrière l’idée du Minigarden ?

Manuel Rodrigues: Quand j’ai construit la maison où je habit maintenant, un mur de soutènement de terres, avec environ sept mètres de haut, a été créé. Chaque fois que je regardais le mur, je n’aimais pas voir cet espace vide, alors j’ai décidé de créer une solution. Au début, je me suis demandé comment je pourrais décorer le mur, et, ensuite, quelles seraient les avantages de cette décoration. Comme mes petits-enfants étaient encore petits et tous les grands-parents aiment à offrir des fraises, c’était cela que j’ai décidé de faire.

Dans la première année, dans des brefs délais, j’ai fait une pyramide sur le sol à plusieurs étages ou j’ai placé les fraises. L’année suivante, j’ai commandé du bois traité et ensuite j’ai recouverte la muraille avec des planches inclinées — je les ai rempli avec de la terre et ensuite planté des fraises. Cette année-là, la plantation s’est très bien passée et il y avait des fraises pour tout le monde. Puis, j’ai commencé à réfléchir à comment faire un montage de ce genre, mais d’une façon plus pratique, et voilà, le modèle Minigarden a été né.

AR: Quel a été le moment où vous avez rendu compte que le jardinage vertical pourrait être plus qu’un moyen de rester actif pendarnt votre retraite?

manuel-rodrigues-minigarden-3MR: Le jardinage vertical est né du goût pour les plantes. J’aime beaucoup les plantes, j’ai toujours aimé. C’est un peu drôle, mais probablement j’ai été conçu dans la campagne car mes parents étaient des paysans agriculteurs et le moment de battre les céréales était toujours en été, au mois d’août. Si vous comptez les mois, depuis ma naissance jusqu’en août, vous compterez neufs mois, donc je pense que je suis le résultat d’une sieste. En fait, dans ma terre, plus de la moitié des personnes naissent dans cette période.

AR: Une théorie intéressante.

MR: Je suis né et je suis allé directement à la campagne. C’est un plaisir qui s’hérite. Depuis cette époque, ainsi comme toutes les personnes dans ma famille, j’aime les plantes. J’ai eu un oncle qui a été particulièrement important dans la formation de ma personnalité. Il était un vendeur de résine et une grande «personne qui aime les gadgets». Même si l’anse d’un pot en terre s’est cassé, mon oncle ne le jetais pas — il le remplissait avec des plantes. Je pense que cela a influencé mon goût pour la nature.

AR: Mais quand vous avez vu votre potager vertical, en raison de l’influence créative de votre oncle, est-ce que vous avez pensé qu’il  avait beaucoup de potentiel?

MR: Sans aucun doute. À ce moment-là, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une pièce fondamentale, car il n’y avait pas — ou je ne savais pas — rien de semblable, comme en témoigne le brevet que j’ai enregistré de suite.

Mon plus grand désir était de fournir un service — apporter aux gens des conditions pour exercer une activité, en contribuant à l’amélioration de cette activité elle-même. A cette époque, je pensais beaucoup dans ces conditions et à encourager les gens à produire et à traiter d’un plus grand nombre de plantes.

AR: Qu’est-ce que vous a fait plus de plaisir, jusqu’à présent, dans cette aventure?

MR: Plusieurs moments. Tout d’abord, utiliser le Minigarden dans une serre. Il ressemblait à une opération de laboratoire car je ne connaissais pas aucune serre avec le même niveau d’hygiène et de propreté que notre serre avait. Ensuite, le sentiment de cueillir un fruit qui n’est pas en contact avec quoi que ce soit — suspendu. En ce qui concerne l’aspect et l’état, cette production est plus proche d’un cerisier ou pommier. En fait, nous avons créé des fraises comme s’il s’agissait d’un arbre. Ce fut l’un des moments que m’a enthousiasmé le plus car les fruits en contact avec la terre peuvent tomber malades et transmettre des maladies.

minigarden-morangos

AR: Vous avez parlé de vos parents, de la famille et sur la vie dans la campagne: comment la passion pour la nature se reflète-elle dans votre vie depuis toujours?

MR: L’expérience dans la campagne, la famille, les voisins et les amis ont été importants. Mon père avait toujours des fleurs dans le potager — dans la province, il n’est pas très naturelle d’avoir des fleurs dans le potager — et cultivait plusieurs plantes, quelques fois des choses que je n’aimais pas: dans la saison de la fève, je mangeais des fèves tous les jours, et dans la saison des pois, je mangeais des pois tous les jours. Aujourd’hui, j’aime des fèves et des pois.

AR: Quelle a été la leçon la plus importante que vous avez appris avec son père?

MR: Elle n’a rien à voir avec des plantes. Mon père ne mangeait jamais sans avoir premièrement nourrit les animaux, et cela a resté toujours enregistré dans ma mémoire — ni dans la campagne, ni dans la maison.

AR : Est-ce que vous vous considère comme un inventeur ?

MR: Non. Je pense que je suis une personne qui aime les gadgets. Quand j’allais labourer le champ, si une pièce de la charrue se cassait, je faisais, à cet endroit, immédiatement une nouvelle pièce de replacement. Je n’ai pas retourné jamais à la maison à cause d’une pièce cassée. Lorsque je travaillais dans l’industrie, je développais des procédés industriels pour emballer avec plus de vitesse et moins de personnel. Dans les années 80, j’ai informatisé entièrement l’usine. À la fin de chaque journée, je savais par exemple, qu’elles étaient les matières premières qu’il y avait en stock.

AR: Aimez-vous travailler avec efficacité?

MR: Avec de l’organisation, principalement. Quand je travaillais dans le commerce, j’ai créé mon propre code — je l’utilise encore aujourd’hui, 50 ans plus tard — et savait à chaque moment, qui était le fournisseur et combien me coûterait une bouteille ou un produit, quel qu’il soit. J’avais tout étiqueté et en code. Aujourd’hui encore, chez moi, j’ai mes bouteilles étiquetées et je sais combien ils ont coût, où et quand je les ai acheté. Je suis la seule personne que comprend le code. J’ai cette méthode depuis que j’avais quatorze ans.

AR: De quelle façon la nature a-t-elle été présente dans votre vie professionnelle depuis votre première entreprise?

manuel-rodrigues-minigarden-2MR: J’ai toujours concilié les deux domaines. Par exemple, quand j’ai fait les parcs industriels, j’ai pris toute précaution dans leurs aménagements. En fait, j’ai été le premier à créer des parcs industriels aménagés depuis plus de vingt ans.

AR: Comment voyez-vous l’avenir du Minigarden ?

MR: Le Minigarden est en train d’évoluer et ils existent beaucoup de plans tracés qui seront mis en place dans les limites des possibilités. Par exemple, je vois dans l’avenir, un Minigarden avec un arrosage propre et des différents formats.

AR: Á votre avis, est-ce que le Minigarden contribue à la durabilité de la planète?

MR: Sans aucun doute. Chaque Minigarden possède trois plantes. Dans le cas de la Chine par exemple, si nous vendons un à chaque personne, la planète gagnera beaucoup. Le Minigarden multiplie la plantation.

AR: Quel serait le point culminant de l’Urban Green Revolution?

MR: Il me semble que le point culminant serait la culture des plantes sans terre et sans eau. Je pense que cela va se passer dans l’avenir: des plantes dans l’air. Pour moi, cela serait la grande révolution. En outre, il est également important de cultiver des garages et des grands espaces souterrains. Les Israéliens, par exemple, ont des zones souterraines énormes avec des plantations.

En revanche, au fur et à mesure que les prix des carburants augmentent, je pense que la proximité va devenir un facteur essentiel — plus les maisons soient proches des aliments, principalement des produits agricoles, le mieux. Le Minigarden, dans ce cas, est excellente car il permet de produire tout près de la maison.

Je ne peux pas comprendre comment est-ce qu’ils existent encore des gens qui n’aiment pas les plantes, les plus anciennes fabriques du monde. J’ai l’habitude de les dire, ironiquement: « Tu n’aimes pas les plantes? Quand vous mourez, vous serez place à leur côté».

Comment avoir des laitues toujours à portée de main

Comment avoir des laitues toujours à portée de main

La laitue est un légume indispensable sans lequel mon réfrigérateur serait incomplet. Sauf rares exceptions, les achats hebdomadaires comportent généralement au moins une variété de ce légume si fraîche: frisée, romaine, ou lisse. Comme le principal élément d’une bonne salade, la laitue doit toujours faire partie des repas, surtout en été, quand la chaleur étouffante nous impose des contraintes serrées sur ce que nous mangeons.

Heureusement, planter de la laitue à la maison n’est pas très compliqué et avec l’aide des enfants, c’est encore plus simple. Si les enfants participent dans la croissance des légumes, il est possible qu’ils les mangent plus facilement — s’ils apportent du plaisir, ils ne peuvent qu’être savoureux.

Vert: la couleur du développement durable et de la santé

Il est facile à comprendre, le plus coloré, le plus saine est votre nourriture, et le vert est une des tonalités obligatoires dans n’importe quel plat. Pour assurer sa présence, il suffit de garder à la maison des feuilles de laitue en abondance: elles vont maintenir votre bonne santé. Bien qu’il s’agit d’un aliment faible en calories, la laitue possède une haute valeur nutritionnelle, aide à combattre l’insomnie et est une bonne source de fer. La beauté de la peau et des cheveux, est liée à la consommation de laitue: certaines personnes disent que le jus de laitue stimule la croissance des cheveux, lorsqu’il est bu régulièrement.

alfaces-basic

Il convient de rappeler que les feuilles plus foncées sont plus nutritifs, mais tous toutes les feuilles sont également délicieuses. Toutefois, si vous ne connaissez pas la provenance de la laitue que vous mangez pour le déjeuner, vous ne savez pas quels produits chimiques ont été utilisés dans sa production. Dans ce cas, ni même avec tous ses éléments nutritifs la laitue peut être bénéfique. La connaissance est la meilleure façon d’assurer la sécurité des légumes consommés.

En revanche, même s’il est possible de cultiver des laitues pendant toute l’année, ces légumes feront un voyage de plusieurs kilomètres pour venir à votre table. Si vous créez votre propre production de laitues, cela contribuera à la pérennité de la vie sur terre. En outre, vous évitez du gaspillage qui commence au moment de la production à grande échelle: avant d’être placées dans les rayons des supermarchés, beaucoup de légumes ont déjà été jetés et puis qu’ils sortent des magasins, leur destin n’est pas assez différent. Les laitues sont meilleurs frais, donc cultivez des laitues et arrêtez d’acheter des légumes destinés à la poubelle.

Mettons-nous au travail

La laitue est un des légumes plus faciles à convaincre les jeunes à manger — dans les sandwichs ils ne les remarquent même pas et les aiment — en plus d’être une plante visuellement intéressant et d’intégrer n’importe quel espace sans problèmes. Mais plus qu’un projet amusant, utile et beau, planter de laitues est aussi simple. Voici un conseil: ce n’est pas chère de les acheter comme baby plants et le résultat visuel est immédiat.

alfacesIls existent plusieurs variétés de laitues qui se distinguent par la texture et la forme de ses feuilles, pas par la date de leur plantation — elles peuvent être plantées à tout moment de l’année, mais il faut éviter la saison des gelées et les mois chauds car que les températures élevées génèrent des feuilles amères. Le printemps est le moment idéal pour commencer la production.

Si vous aimez avoir accès à une grande variété, cultivez des différents types en même temps. Par exemple, la laitue Iceberg est plus croustillante et généralement utilisée avec les hamburgers et sandwiches, la laitue à des feuilles volantes, étant plus verte et plus saine. Vous pouvez compléter la plantation avec de la laitue lisse et de la laitue pommée.

Le modèle et la taille de la culture dépend de vos besoins et de l’espace. Un Minigarden Vertical peut accueillir neuf plantes — une pour chaque puit — mais si vous avez besoin de plus, il faut jusque ajouter des modules ou de le combiner avec le Minigarden Corner. Si vous préférez une option plus simple, vous pouvez planter les laitues dans le Minigarden Basic, asseyez-vous et regardez-les pousser.

Afin d’assurer la qualité de leur production, il faut choisir un lieu ensoleillé pour cultiver, bien qu’un ombrage partiel puisse également être avantageux dans les heures les plus chaudes de la journée.

Conseils pour une production efficace et rentable

minigarden-alfaceDans le cas de la laitue de type romain, ses feuilles peuvent être récoltées au fur et à mesure de vos besoins, ce qui facilite la consommation quotidienne et la permanence d’un bel espace. Pour maintenir la santé de la plantation, n’oubliez pas que la laitue préfère une terre humide. Il faut faire des arrosages plus légers et fréquents — tous les jours ou tous les deux jours — aux moments moins chauds de la journée et ne laissez pas que la terre soit trempée ou sèche.

Étant donné que la laitue a une présence plus significative en été, il est facile d’en profiter. La seule difficulté consiste à quitter la routine de salades et de sandwiches — de temps en temps, essayez de cuisiner de la laitue.

Par exemple, la soupe de laitue est l’une de mes alternatifs préférés aux plats froids plus communs. Laissez bouillir l’eau dans une casserole et ajoutez de la laitue, pommes de terre, oignon et un cube de bouillon de poulet. Finalement, ajoutez persil et jus de citron et assaisonnez au sel et poivre. Enfin, battez la soupe dans le mixeur.

Il n’y a rien de mieux que des feuilles de laitue fraîchement récoltées, toujours à portée de main.